Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07 octobre 2008

Bouclier fiscal : bingo pour les plus riches !

En ces périodes où l’Etat, donc les contribuables, sont en première ligne pour endiguer les conséquences de la crise financière, il est bon de s’interroger sur la répartition de l’effort entre les contribuables. On peut donc regarder ce qui se passe du côté du bouclier fiscal dont le gouvernement (de François Fillon à Eric Woerth, en passant par Martin Hirsch) nous répète qu’il bénéficie d’abord aux contribuables « modestes »…

Qu’en est-il réellement ?

Moins de 0,04 % des contribuables français ont bénéficié du bouclier fiscal, selon les chiffres transmis par Bercy à la commission des Finances de l'Assemblée nationale.
Sur ces 15 066 bénéficiaires, 64 % sont des foyers très modestes, dont le revenu fiscal annuel est inférieur à 3 753 euros.
L'ensemble des ménages très ou relativement modestes (moins de 15 439 euros de revenus annuels) représente plus des trois quarts des bénéficiaires (78 %). En moyenne, ils ont reçu du fisc au titre du bouclier un chèque de 2 240 euros. Le gouvernement aurait-il raison ?

A l'autre extrémité de l'échelle des revenus, les contribuables disposant de plus de 41 982 euros (soit 2 242 foyers) se sont partagés 83 % des sommes reversées par l'administration, soit un remboursement moyen de 84 700 euros.
Une fois de plus, on nous prend pour des gogos : 15 % des bénéficiaires (les plus aisés) se partagent 83 % des sommes versées.

De plus, 671 contribuables fortunés (disposant d'un patrimoine supérieur à 15,5 millions d'euros) ont touché une somme moyenne de 231 900 euros, certains d'entre eux avaient acquitté moins de 50 euros d'impôt sur le revenu et 27 avait déclaré un revenu imposable inférieur au Smic...sans doute grâce aux niches fiscales.

PP

14:12 Publié dans Actualités, Economie, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : crise, impôts, inégalités | | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.