Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15 novembre 2008

Des milliers de Guy Roux...

Cette semaine, Xavier Bertrand a défendu devant le Sénat le « droit à ne prendre sa retraite qu’à 70 ans ».
« Il y a des milliers de Pr Montagnier, des milliers de Guy Roux qui aimeraient continuer à travailler une fois arrivé l'anniversaire des 65 ans », a justifié Xavier Bertrand.

Il a rappelé « l'affaire du professeur Montagnier trop âgé pour exercer en France mais toujours assez jeune pour aller exercer aux Etats-Unis » et « l'affaire Guy Roux rencontrant les pires difficultés pour exercer son activité d'entraîneur pour être trop âgé ».

D’habitude, le gouvernement utilise l’exemple des moins favorisés pour justifier les avantages accordés aux plus privilégiés. On se souvient de « la veuve de l’île de Ré » soumise à l’ISF et invoquée pour justifier le bouclier fiscal. On peut également rappeler l’exemple du « couple d’ouvriers qui doit pouvoir transmettre son petit pavillon à ses enfants »…pour faire passer l’exonération de droits des 20 % des successions les plus élevées !

Mais aujourd’hui, c’est la technique inverse : on met en avant des cas particuliers plutôt favorisés pour faire justifier une mesure destinée à l’ensemble des salariés.

Mais l’exemple de Guy Roux est-il vraiment bien choisi ?
Guy Roux a décidé de prendre sa retraite (définitive !) après seulement cinq journées de championnat alors qu'il avait tout fait, y compris demander l'appui du gouvernement, pour revenir travailler et continuer sa carrière d'entraîneur. « C'est un peu difficile pour moi, un peu humiliant même », avait alors déclaré Guy Roux. « Je n'ai pas retrouvé la pêche que j'avais pendant ma carrière ».

Cet exemple montre bien que, même si on vit plus longtemps, mener une activité professionnelle après 65 ans n’est pas si évident que ça ! Et que dire alors des salariés confrontés à des conditions difficiles : travail à la chaîne, manipulation de charges… Les entreprises pourront-elles leur proposer des postes de travail aménagés ?

Alors que le chômage est toujours massif, n’est-il pas plus urgent de permettre aux chômeurs de retrouver des emplois de bonne qualité ? Régler le problème des retraites passe avant tout par une vraie diminution du chômage.

Travail jusqu’à 70 ans, cumul emploi-retraite…ces petits bricolages ne sont pas à la hauteur des enjeux et témoignent du mépris de ce gouvernement pour le monde du travail.

PP

07:59 Publié dans Actualités, Economie, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.