Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12 juillet 2009

Keynes - Fiches de lecture... (suite)

Je vous propose, pendant quelques jours, des extraits de textes parus dans un recueil intitulé « La pauvreté dans l’abondance » paru dans la collection Tel des éditions Gallimard.

Les moyens de restaurer la prospérité (mars 1933)

 

Nous sommes donc amenés à conclure que le seul moyen de faire monter les prix mondiaux et d'accroître la dépense financée par l'emprunt.

 

En conséquence, c'est aux pouvoirs publics qu'il appartient de franchir le premier pas. L'initiative devra probablement être de grande ampleur est menée avec détermination si l'on veut qu'elle suffise à briser le cercle vicieux dont nous sommes prisonniers, et à enrayer le dépérissement progressif qui fait que les firmes jettent l'éponge les unes après les autres, et cessent de produire à perte puisque l'espoir de voir la persévérance récompensée se révèle fin.

 

Quelques cyniques, ayant suivi le raisonnement jusqu'à ce point, concluront que seule une guerre peut mettre fin à une crise majeure. Jusqu'à présent, en effet, il n'y a que la guerre que les gouvernements ont jugé respectable de financer, à grande échelle, par l'emprunt. En temps de paix, timides, timorés, hésitants, manquant de persévérance et de détermination, ils pensent qu'un emprunt n'est qu'une dette, et non un moyen de transformer en actifs utiles un surplus de ressources qui autrement seraient gaspillées.

 

Car la pression sur sa balance commerciale, que chaque pays redoute en conséquence de l'accroissement de sa propre dépense sur emprunts, sera neutralisée si d'autres pays poursuivent la même politique en même temps. Une action isolée pourrait être imprudente. Une action générale ne présentera aucun danger.

 

 

 

11:31 Publié dans Actualités, Economie, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : finance, crise, libéralisation, salaires, inégalités, keynes | | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.