Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27 juillet 2009

Taxe carbone

Pour vous faire une idée sur ce sujet, je vous conseille de lire l'article suivant sur Rue89.
L'interview de Michel Rocard sur France Inter :

Je me pose des questions sur la Contribution Climat Energie (CCE).

Tout d'abord quant à son efficacité...En effet, le « signal prix » sera-t-il assez fort pour induire les changements espérés ?
D'autant plus que cette taxe devrait être « compensée ».
« Le Président s'est engagé pour qu'il n'y ait pas de hausse de la fiscalité. Personne ne doit être lésé », selon un porte-parole de l'UMP.
Qu'est-ce que cela signifie concrètement ? Comment va se mettre en place cette compensation ? Il ne peut y avoir de système où personne ne soit lésé...à moins de compenser à l'euro près la taxe payée !

Prenons le cas emblématique des coûts de déplacement induits par le lieu d'habitation...
Si les ménages à revenus élevés peuvent arbitrer entre centre et périphérie, les ménages à faibles revenus ne peuvent majoritairement accéder à un logement « décent » qu'à condition de s'éloigner en périphérie. Avec, pour conséquence, un coût énergétique élevé (faute de transports en commun), qui les rend très vulnérables à toutes hausses de prix des carburants.

Comment la CCE pourra-t-elle influer sur ces comportements ?
Si son coût est élevé, cela pénalisera les ménages contraints d'utiliser leur véhicule sans qu'ils aient la possibilité de faire autrement. Si elle est compensée, cela annihilera toute incitation à changer de comportement...

Le cas est le même pour la consommation énergétique des bâtiments. Comment faire si j'habite dans un HLM mal isolé ?

Je n'ai pas de sympathie particulière pour Europe Ecologie, mais je trouve l'analyse de Yannick Jadot très pertinente :
« Elle [la CCE] n'est pas structurelle et cohérente et ne reflète pas une politique énergétique, c'est une taxe classique qui aura un effet limité, globalement on va taxer un peu plus l'essence. »

Si vraiment, on veut réorienter nos modes de vies, il faut des grands projets de transports en commun, de ferroutage, de mise à niveau du bâti... Toutes choses que la CCE ne permettra à l'évidence pas.

Il s'agit, une fois de plus, d'un petit bricolage fiscal à la « va-vite » alliant l'inutilité de la « taxe pique-nique » à l'injustice de la « TVA sociale ».

La fiscalité est pourtant une affaire sérieuse, c'est même le deuxième pilier de la démocratie, avec le suffrage universel. Mais à force d'être maniée sans discernement, elle devient illisible voire rédhibitoire pour les citoyens.

PP

11:25 Publié dans Actualités, Economie, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : impôts, inégalités | | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.