Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05 septembre 2009

Alain Juppé et les grands pays développés

Lors de son intervention sur France Inter le 27 août dernier, Alain Juppé s'est inquiété du niveau très important de la dépense publique française (environ 55% du PIB), ce qui nous situe « très au-dessus de la plupart des grands pays développés ».

  

 

J'aime bien cette expression "grands pays développés"...Cela veut tout dire et rien dire. Qu'est-ce qu'un grand pays développé ? L'Allemagne, l'Italie, la Suède, le Danemark...

Dans l'Union européenne, la moyenne de la dépense publique se situe à 50 % du PIB...

En fait, quand on parle de grand pays développé, on fait implicitement référence aux Etats-Unis où la dépense publique représentait 33 % du PIB en 2006 (ça a sensiblement augmenté depuis, because la crise...).

 

Ce qu'Alain Juppé oublie (tout comme Eric Woerth - cf. billet du 4 septembre sur les baisses d'impôts) c'est que sur les 55 % du PIB que représentent les dépenses publiques, l'essentiel n'est cependant pas consommé par des administrations publiques, mais redistribué aux citoyens par le biais notamment de prestations sociales, qui représentent en France 34,6 % du PIB (dont 18,9 % sous forme de paiements directs d'allocations diverses). Ces mécanismes concourent puissamment à la stabilisation des revenus des ménages en temps de crise. Il est vrai que dans le « grand pays développé » que sont les Etats-Unis, les dépenses de protections sociales ne représentent qu'environ 15% du PIB...mais il est vrai aussi que 46 millions d'américains n'ont pas de couverture sociale !

 

L'emploi public joue également un rôle de stabilisation important car il ne suit pas les cycles économiques. Avec 13,2 % du PIB consacré en 2009 à la rémunération des salariés du secteur public, la France se situe, sur ce terrain, au-dessus d'une moyenne européenne qui est de 11 %. Mais elle reste loin derrière les 15,6 % du PIB qui vont en Suède aux salariés du secteur public et encore plus des 18,3 % du Danemark. La France est aussi beaucoup plus proche qu'on ne le pense généralement du Royaume-Uni sur ce plan : la part des salaires du secteur public atteint outre-Manche 11,8 % du PIB.

 

PP

07:53 Publié dans Actualités, Economie, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : impôts, sarkozy, sécurité sociale | | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.