Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24 mars 2010

Dérisoire !

La suppression d'un impôt mort-né (la taxe carbone) et un remaniement technique, voilà donc tout ce que Nicolas Sarkozy a trouvé pour tenir compte du « message » des français.

 

 

Xavier Darcos, après sa déculottée en Aquitaine, est la principale victime du jeu de chaises musicales au sommet de l'Etat. C'est Eric Woerth, le bon petit soldat de la « réforme » de l'Etat et de la fonction publique qui lui succédera au poste de ministre du Travail...Le quatrième en trois ans ! Mais finalement, peu importe car tout le monde sait que les ministres n'ont aucun pouvoir et que toutes les décisions politiques importantes sont prises par le Président et ses conseillers.

 

 

La finalité du remaniement est ailleurs : faire entrer au gouvernement des ministres villepinistes et chiraquiens pour tenter de calmer la grogne dans les rangs de la majorité. Celui qui voulait la « rupture » retombe allègrement dans ces combines de couloirs, ces manœuvres d'appareils, qui sont à mille lieux des préoccupations des français. Confronté à l'échec cuisant de sa politique sur tous les grands sujets (pouvoir d'achat, chômage, insécurité...), il préfère serrer les rangs en vue de la prochaine élection présidentielle.

 

 

Dans un contexte de chômage de masse, de montée des inégalités, de délitement de la cohésion sociale, tout cela est vraiment dérisoire.

 

PP

09:44 Publié dans Actualités, Economie, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.