Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30 avril 2010

Fraudes

En « une » du quotidien Aujourd'hui, on pouvait lire : « De 540 à 800 millions d'€ de fraudes sur les aides sociales ».

Entre 540 millions et 800 millions...Ce n'est pas une fourchette, c'est un râteau !

Mais quel que soit le montant (540 ou 800 millions), il semble énorme. Mais à y regarder de plus près, cela représente au pire 1,3% du montant total des aides versées en 2009 (environ 65 milliards d'€). Les 200 000 fraudeurs représentent 2% des 11 millions d'allocataires.

Il ne s'agit pas d'excuser les fraudeurs : la fraude c'est mal, surtout lorsqu'elle touche la solidarité nationale financée par l'ensemble des citoyens.

En revanche, on peut regretter la plus grande discrétion qui s'applique à d'autres types de fraudes : la fraude fiscale, par exemple. Selon la plupart des estimations, elle avoisinerait les 50 milliards d'€ soit au minimum 60 fois plus que la fraude aux aides sociales.

Il serait également intéressant d'examiner d'un peu plus près les 486 niches fiscales qui privent, chaque année, le budget de l'Etat de 73 milliards d'€ de ressources.

Et que dire des grandes entreprises du CAC 40 dont le taux moyen d'imposition est de 8% (au lieu de 33%), en raison des divers montages fiscaux « légaux » et autres manipulations de prix de cessions entre filiales ?

Bref, si on ne peut que condamner la fraude aux aides sociales, il serait raisonnable de la ramener à sa juste proportion.

 

PP

08:02 Publié dans Actualités, Economie, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : impôts, inégalités | | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.