Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14 décembre 2010

L'Appel national pour l'Ecole publique : Plus de 302 000 signatures

L'Appel national pour l'Ecole publique a finalement réuni plus de 302 000 pétitionnaires. Les organisations nationales signataires ont décidé d’adresser une lettre ouverte au  Président de la République, au  Premier Ministre, au  Ministre de l’Education Nationale, aux présidents des groupes parlementaires,  aux présidents des Conseils Régionaux et Généraux, ainsi qu’aux responsables des Partis politiques.

 

Forts de cette action qui est la plus importante pétition de défense et de promotion de l’Ecole Publique depuis 30 ans, nous exigeons que ces responsables politiques s’engagent eux aussi pour l’Ecole de la République.

Nous vous invitons à diffuser la lettre ouverte que vous trouverez ici : http://www.appelpourlecolepublique.fr/Lettre_ouverte_des_signataires.pdf  en l’adressant à vos élus locaux.

  

Appel national pour l’Ecole Publique

209 Boulevard Saint Germain 75007 Paris

Lettre ouverte des organisations signataires* de l’Appel national pour l’Ecole Publique

 


au Président de la République,

au Premier Ministre,

au Ministre de l’Education Nationale,

aux présidents des groupes parlementaires,

aux présidents des Conseils Régionaux,

aux présidents des Conseils Généraux,

aux responsables des partis politiques

 

Paris, le 9 décembre 2010

 

Madame, Monsieur,

En quelques mois, plus de 300 000 « citoyens‐militants » ont engagé leur signature au bas de l’ « Appel national pour l’Ecole Publique » lancé par nos organisations. C’est en leur nom que nous vous interpellons aujourd’hui.

Nous refusons que l’État contribue au dépérissement de notre service public et laïque d’Education. Nous considérons que l’École de la République est aujourd’hui mise en danger par des choix politiques qui, de fait, favorisent l’enseignement privé et encouragent le consumérisme éducatif.

Nous rappelons que l’Education n’est pas une marchandise. C’est, au contraire, un bien commun et un investissement nécessaire pour l’avenir de notre pays.

Nous considérons que les largesses budgétaires et les encouragements permanents dont bénéficie l’enseignement privé doivent cesser. L’argent de tous ne doit plus financer les choix particuliers de quelques‐ uns. C’est pour cela que nous demandons que l’engagement éducatif sans faille de la Nation soit réservé à l’Ecole de la Nation.

Nous exigeons que la liberté de conscience soit respectée partout. C’est grâce à elle que les élèves aiguisent leur esprit critique et se préparent à l’exercice de leur future citoyenneté. L’École publique doit demeurer l’espace d’apprentissage du « vivre ensemble », indispensable à la cohésion sociale.

Nous affirmons que notre modèle d’Ecole publique laïque et gratuite garde toute sa pertinence pour une France innovante et ancrée dans l’Europe.

Nous vous demandons donc, solennellement, d’œuvrer pour que l’École de la République retrouve son rang. Forts du soutien des 300 000 « engagés » que nous avons rassemblés, nous vous invitons à vous engager, vous aussi, du coté de l’École Publique.

Soyez assurés de notre entière détermination à défendre et promouvoir le service public et laïque d’Education.

Pour l’ensemble des organisations signataires de l’Appel national pour l’Ecole Publique,

Laurent Escure

Secrétaire National du SE‐Unsa

* Organisations signataires :

A ET I, ACTION ET DEMOCRATIE, ADFE, ADLPF, AFPEN, ANATEEP, APAJH, APERF, CDPEPP, CEDEC, CGT EDUC ACTION, CNAFAL, CONVERGENCE REPUBLICAINE, DDEN, FAEN, FCPE, FERC CGT, FGR‐FP, FLE , FNER , GDID, L'APPEL DES APPELS, LMDE, RNCE, RNP, SE‐UNSA, SGL, SIEN, SNASEN, SNCL, SNEA , SNETAA EIL, SNIES, SNMSU, SNPDEN, SNPSYEN, SNPTES, SUDEL, SUP'RECHERCHE, UDAS, UFAL, UNEF, UNL, UNSA, UNSA LABOS EDUCATION, UNSA MAIF, UNSA TECHNICOLOR, UNSA‐EDUCATION

 

 

08:14 Publié dans Actualités, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : école, service public, impôts | | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.