Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14 mars 2011

Trois ans après le krach, l’indécente santé du CAC

Avec 82,6 milliards de profits en 2010, les mastodontes français tutoient déjà les niveaux records de 2007. Au détriment de l’emploi et des PME.

 

Par GRÉGOIRE BISEAU

 

http://www.liberation.fr/economie/01012324939-trois-ans-a...

 

Environ 80 milliards d’euros. Voilà le montant des bénéfices dégagés par les 40 plus grandes capitalisations françaises en 2010. Une augmentation d’environ 75% par rapport à 2009, ce qui fait de cette cuvée l’une des meilleures, plus très loin du pic historique de 2007 et de ses 96 milliards de profits.

 

En deux ans, nos multinationales auront donc réussi la prouesse de faire oublier qu’elles sortent de la plus grande crise économique depuis la Grande Dépression. Une telle performance laisse sans voix. Le taux de marge (le ratio entre le résultat d’exploitation et le chiffre d’affaires) de ces mastodontes mondialisés semble devenu insubmersible aux aléas macroéconomiques. On connaît la chanson : l’écrasante majorité de leurs bénéfices est réalisée à l’étranger, et notamment dans les pays à développement rapides, qui n’ont pas connu les frimas de la crise.

 

Le salarié français, le patron de PME, le contribuable peuvent en revanche s’interroger sur cette préférence hexagonale pour ces multinationales. Et se demander si l’économie française touche encore quelques euros de dividende de ses stars. Le bilan n’est pas fameux : nos entreprises du CAC 40 payent moins d’impôts (voire pas du tout), détruisent des emplois, se comportent comme des malotrus avec leurs sous-traitants et, pour couronner le tout, continuent de se gaver de subventions publiques… Il ne s’agit pas de crier haro sur le baudet, mais juste de se demander si l’argent public ne doit pas, demain, soutenir en priorité (en exclusivité ?) les PME qui, elles, créent de l’emploi…

09:28 Publié dans Actualités, Economie, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dividendes, multinationales, crise, emploi, pme | | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.