Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26 avril 2011

Le questionnaire du GPS

Après l’adoption du projet par le Bureau national du PS le 5 avril, tous les dirigeants socialistes se sont félicités de ce travail commun. Il est vrai que le contraste est saisissant avec une UMP dont l’unité de façade se lézarde et qui s’enlise dans des pseudo-débats. Cela dit, il faut modérer l’enthousiasme, car après s’être félicités de ce travail collectif de fond, les candidats aux primaires ou leurs soutiens se sont empressés de dire que ce texte n’était en aucun cas contraignant. Comme le rappelle Pierre Moscovici sur son blog, Martine Aubry elle-même a affirmé que ce texte « n’empêche personne, n’oblige personne ». Interrogé sur France Inter le 5 avril, François Hollande, candidat fraîchement déclaré aux primaires, ne disait pas autre chose en rappelant que les candidats seraient libres de hiérarchiser, d’enrichir le projet voire de surseoir à la mise en œuvre de certaines mesures.


podcast

 

Il semble donc logique, pour éclairer le débat public, d’interroger directement les candidats sur les réponses qu’ils comptent apporter aux préoccupations des Français. C’est de ce constat qu’est née l’idée, au sein du collectif Grand Projet Socialiste (GPS), de bâtir un questionnaire à destination des candidats aux primaires.

 

Logo GPS.jpg

Ce collectif, dont j’ai l’honneur de faire partie, a vu le jour au printemps 2010 à l’occasion de la Convention du Parti Socialiste sur « Un Nouveau Modèle Economique, Social et Ecologique », avec le projet de peser sur orientation du projet socialiste. Nos amendements (à lire sur www.grandprojetsocialiste.fr) ont rencontré un vif succès auprès des militants et furent remontés au niveau national dans 17 fédérations. Notre groupe sur la Coopol, la coopérative politique du Parti Socialiste, rassemble plus de mille membres inscrits. Nous comptons dans nos rangs des militants du Parti Socialistes (dont deux conseillers nationaux), mais aussi des membres d’Europe Ecologie - les Verts (dont un des co-animateurs des Etats généraux de l’emploi et de l’écologie) et du Parti de Gauche. Notre ambition est de rassembler au-delà du parti socialiste tous ceux et celles qui souhaitent, à gauche, contribuer à un projet de transformation sociale pour 2012.

 

Chômage, inégalités, logement, services publics, fiscalité, réduction du temps de travail, création monétaire… Nous soumettons aux prétendants à la fonction présidentielle le questionnaire ci-dessous qui leur permettra, à travers 21 questions essentielles, de s'exprimer sur leurs choix politiques et de revenir sur leurs déclarations publiques. Les réponses obtenues des candidats et issues du débat participatif enrichiront l’écriture en cours d’un livre de synthèse. Elles seront mises en perspective par le groupe militant GPS afin que les primaires permettent une confrontation d'idées plutôt que de personnes.

 

 

Questionnaire -BanièreLogo.jpg

 

Crise sociale

Alors que le chômage, la sous-activité, la précarité ou la pauvreté touchent plus de 8 millions de Français, il paraît de plus en plus irréaliste de bâtir des solutions fondées exclusivement sur un hypothétique retour de la croissance. Alors que l’échelle des salaires atteint une amplitude jamais vue jusqu’ici, il est urgent de réfléchir aux notions de « mérite » et « d’utilité sociale » censées légitimer les écarts de rémunérations. Le transfert vers la sphère marchande de l’ensemble des activités humaines a démontré ses limites. Les biens communs doivent échapper à une logique strictement marchande qui ne répond qu’aux besoins des populations solvables économiquement pour que l’on puisse renouer avec la dynamique du vrai progrès initiée après le front populaire.

  1. 1. Quelle est votre principale mesure pour vaincre le chômage de masse ?.
  2. 2. Quelles sont vos propositions pour rééquilibrer la répartition des richesses, pour changer les rapports de force entre salariés, dirigeants, actionnaires et puissance publique, pour réduire les inégalités sociales et salariales ?
  3. 3. Quelles sont vos propositions pour organiser et financer la construction du million de logements manquants et la mise à niveau « basse consommation » du bâti ancien tout en favorisant la mixité sociale et la limitation de l’étalement urbain ?
  4. 4. Quels sont pour vous les services publics existants et à venir auxquels il faudra garantir l’égal accès de tous ? Comment associer pleinement et efficacement les citoyens à leur gestion ?
  5. 5. Quelles sont vos propositions quant à l’organisation et au financement du système de santé ?
  6. 6. Comment transformer la structure et le fonctionnement du service public de l’Education Nationale : pour cesser de reconduire les inégalités sociales, pour garantir à chaque élève, dès son plus jeune âge, la maîtrise d’un socle de connaissances qui lui permette de s’accomplir en sa qualité de citoyen, mais aussi et surtout, pour donner à chacun confiance en ses camarades et en ses capacités à progresser ?
  7. 7. Quelles sont vos propositions pour simplifier les impôts existants, pour renforcer la progressivité en matière de fiscalité sur le revenu des ménages, le patrimoine et les entreprises ?

 

Crise écologique

Sauver la planète de la pollution massive et de l’épuisement des ressources naturelles qu’engendre la civilisation industrielle est un défi majeur que doit relever impérativement le XXIe siècle. Face à un environnement qui se détériore rapidement, nous devons repenser notre modèle de développement. Partout nous devons stopper l’épuisement des sols, la surexploitation des océans encouragée par l’attribution de subventions inappropriées qui contribuent à la perte de la diversité biologique. Un investissement massif dans l’agriculture biologique est indispensable pour sauver les écosystèmes. À l’aide de techniques déjà largement éprouvées, il est possible de commencer à remplacer les énergies actuelles par des énergies renouvelables qui n’épuiseront pas notre planète. Les investissements nécessaires dans la recherche doivent être entrepris.

  1. 8. Quelles sont vos propositions pour développer en France, en Europe et dans le monde, des modes de production, de distribution (agricoles, industriels…) et de recyclage responsables et écologiques ?
  2. 9. Quelles sont vos propositions pour développer les énergies renouvelables ? Quel est, selon vous, l’avenir de l’énergie nucléaire ?

 

Crise économique

Alors que le nombre de « travailleurs pauvres » ne cesse de croître, il est impératif de traiter de la question du lien entre rémunération et partage des gains de productivité. L'Europe de la concurrence et de la finance détruit les systèmes solidaires, met en concurrence les systèmes fiscaux et n’investit pas suffisamment dans l’économie réelle pour satisfaire les besoins sociaux, ruinant la construction d’une Europe sociale.

  1. 10. La croissance du PIB est-elle une solution à la crise économique de nos sociétés industrialisées, une réponse au chômage et à l’injustice sociale ? Est-elle compatible avec la protection de l’environnement ?
  2. 11. Une forte réduction du temps de travail bien organisée et sans perte de salaire n’est-elle pas une nécessité pour combattre le chômage de masse ? Comment dégager le temps nécessaire pour la vie de famille, la formation, les loisirs, l’engagement associatif et politique ?
  3. 12. Quelles mesures l’Europe, ou à défaut la France seule, doit-elle prendre pour financer les investissements publics et les systèmes sociaux et permettre le développement d’une économie sociale et solidaire ?

 

Crise démocratique

La société pâtit aujourd’hui d’un sentiment d’impuissance ressenti au niveau individuel et collectif, et encore aggravé par la crise : les marges de manœuvre sont présentées comme de plus en plus étroites, les contraintes extérieures de plus en plus fortes, le champ des possibles de plus en plus restreint. C’est un minimum de questionner ces « évidences ».

  1. 13. Comment réformer les institutions nationales et locales pour permettre au plus grand nombre de participer activement à la vie politique, pour participer à la vie publique et définir l’intérêt général ?
  2. 14. Quelles sont vos mesures pour garantir l'indépendance de la justice ?
  3. 15. Quelles sont vos propositions pour garantir l'indépendance des médias et le pluralisme de l’information ?
  4. 16. Quelles modalités proposez-vous pour rétablir l’équilibre entre prévention et répression dans le domaine de la sécurité ?
  5. 17. Envisagez-vous d’abroger les lois injustes votées depuis 2002 ? Lesquelles prioritairement ?

 

Crise européenne et mondiale

Alors que les excès d’une finance dérégulée ont conduit à la crise mondiale que nous traversons, il est révoltant de voir que la facture a été transférée aux Etats, engendrant une explosion des déficits budgétaires et des dettes souveraines. Désormais, les « marchés » ont retrouvé leur arrogance : alors qu’ils obtiennent des liquidités à des taux dérisoires auprès de la Banque Centrale Européenne, ils exigent des Etats des taux usuriers et imposent des plans d’austérité conformes à leurs seuls intérêts. Après avoir asservi les entreprises à la logique de la valeur actionnariale, les marchés ont maintenant la clé du financement des États du Nord comme du Sud et de leur (indépendance.

  1. 18. Que ferez-vous pour rétablir l’équilibre Nord-Sud en matière d’accès aux ressources naturelles ? Quelles propositions faites-vous concernant la dette des pays pauvres ?
  2. 19. Quelle politique migratoire envisagez-vous à l’échelle mondiale et européenne ? Pensez-vous que la protection des frontières soit pertinente en matière de régulation des flux migratoires ?
  3. 20. Faut-il mettre en place des critères de convergence au niveau européen, en matière d'harmonisation sociale et fiscale, comme nous l'avons fait sur les monnaies pour créer l'euro ?
  4. 21. Quelles sont vos propositions pour un contrôle des transactions financières qui réponde aux besoins de l'économie réelle et pour redonner à la puissance publique le total contrôle de la création monétaire ?

 

PP

 

Télécharger le dossier de presse >>>> GPS - 21 questions-Dossier de presse.pdf

09:05 Publié dans Actualités, Economie, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ps | | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.