Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10 mai 2011

RSA : « Wauquiez lance un débat ringard et démago »

Article paru sur Rue89

Par Pascal Riché | Rue89 | 09/05/2011 | 12H17

 

Pour engager la campagne de 2012, l'UMP ressort d'un vieux placard deux thèmes-choc. Le premier dénonce la France assistée – son grand slogan de 1988. Le second désigne les étrangers profiteurs – nouveau clin d'œil aux électeurs du FN.

C'est un ministre plutôt policé, Laurent Wauquiez, qui a été chargé de la besogne. Nicole Maestracci, présidente de la Fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion sociale (Fnars), dénonce le retour d'un « débat ringard » et « démagogique », et répond aux déclarations du ministre des Affaires européennes. (Voir la vidéo)


Laurent Wauquiez dénonce dans l'assistanat un « cancer de la société française ». Il propose d'instaurer une contrepartie au RSA – cinq heures hebdomadaires de « service social » et suggère de plafonner le cumul de tous les minima sociaux à
75% du smic…

La majorité se prépare visiblement à utiliser ce thème pendant la campagne. On sent que la droite de l'UMP n'accepte plus le RSA. C'est un retour en arrière : on retrouve les critiques démagogiques contre les minimas sociaux qu'on entendait en 1988 !

Ce débat est ringard et fait fi de l'évolution de la société et du chômage. C'est la vieille idée que le pauvre est responsable de sa pauvreté, qu'il ne fait pas d'effort pour s'en sortir.

Que dit Wauquiez ? D'abord qu'il faut limiter le RSA aux gens qui travaillent, ce qui n'a aucun sens, puisqu'il a été conçu comme un minimum social. Ensuite, il suggère que les gens qui touchent des prestations ne font rien et qu'ils gagnent parfois plus que les travailleurs. C'est faux :

Le RSA de base est de 466 euros. Le seuil de pauvreté [au-dessus duquel plusieurs allocations sont supprimées, ndlr] est de 950 euros.

Les prestations comme l'allocation handicapés ne se cumulent pas au RSA

Après, qu'il y ait quelques aberrations, c'est possible, mais laisser entendre qu'il s'agit d'un sujet de grande importance est tout simplement faux.

Il en est de même de l'ampleur des fraudes : ça ne dépasse pas 2,5% des prestations, chiffre qui inclut des erreurs administratives commises par les organismes qui versent les prestations. Au final, c'est « peanuts ».

Laurent Wauquiez ne connait pas le sujet ?

Ce qu'il dit témoigne d'une méconnaissance du RSA. La plupart de ceux qui le touchent sont des familles monoparentales, des femmes seules avec de jeunes enfants. Des familles qui ont souvent des problèmes de santé : ils sont le principal obstacle au retour à l'emploi.

Mais je ne pense pas que Laurent Wauquiez soit dupe : il a été secrétaire d'Etat au travail, en charge de la formation professionnelle, il a participé à des réunions où ces questions ont été débattues : il sait parfaitement que ce qu'il dit est faux. Nous sommes dans la pure gesticulation politique.

Le ministre propose par ailleurs de réserver le système de protection sociale aux étrangers travaillant en France depuis cinq ans.

On se fiche un peu du monde, là aussi. Les étrangers non-européens, pour toucher les minimas sociaux, doivent déjà justifier d'un titre de séjour qui les autorise à travailler depuis cinq ans.

Par ailleurs, il est absurde de dire que des minima sociaux ne devraient être réservés qu'à ceux qui ont contribué. C'est confondre leur rôle avec celui des indemnisations au titre du chômage.

Enfin, il n'y a aucune raison de faire une discrimination, pour l'attribution de prestations sociales, entre des Français et des étrangers en situation régulière. Tout texte qui le ferait serait inconstitutionnel.

09:31 Publié dans Actualités, Economie, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : inégalités, rsa | | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.