Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16 mai 2011

France, le pays si doux pour les super-riches !

Billet paru sur le blog d'Hervé Nathan

 

Le rapport du conseil des prélèvements obligatoires révèle à quel point les super-riches sont choyés en France. Grâce à un régime fiscal très avantageux, ils réduisent leur impôt sur le revenu jusqu’à être bien moins imposés que les cadres supérieurs.

Depuis le temps que l’on subodorait que le système fiscal français tourne à l’envers, on en a aujourd’hui la preuve. Le Conseil des prélèvements obligatoires, présidé par Didier Migaud, a rendu un rapport  intitulé « prélèvements obligatoires sur les ménages, Progressivité et effets redistributifs ». Avec un titre pareil, rien d’étonnant à ce que la lecture de ce pavé de 400 pages se révèle austère. Mais il y a quelques surprises. Comme celle de la page 268 où un tableau « taux moyen de prélèvement sur le revenu but fiscal du denier centile des contribuables », nous révèle que les 352 ménages les plus riches de France, qui gagnent au minimum 4,229 millions d’euros en 2009 ont un taux d’imposition sur le revenu de seulement 15%. Ces privilégiés échappent à la pression fiscale de 18,3% à laquelle sont soumis les 1% des ménages français qui reçoivent au moins 85335 euros par an. L’impôt sur le revenu est …dégressif pour les plus riches, alors qu’il a été conçus dès l’origine pour être progressif selon le principe de la déclaration des droites de l’Homme : chacun contribue « à raison de ses facultés »…

 

L’explication de ce traitement de faveur est simple : les ménages du dernier centile (352000 foyers) vivent d’abord de leurs revenus salariaux, lourdement imposés au taux marginal (30%, 40%). Les super-riches, eux, tirent 78% de leurs revenus des plus values de cessions (d’actions, d’obligations…) taxée à 19% (prélèvement libératoire). Résultat, ils ont un impôt sur le revenu bien moindre. Donc les rentiers sont mieux traités que les travailleurs haut-de-gamme. On est très loin de la revalorisation du travail, chère à la majorité.

 

Voici qui donnera peut-être à réfléchir à « la droite sociale », si attachée à pénaliser l’inactivité par rapport à l’activité. Crions tous: "Ohé Wauquiez, regarde, c'est par ici que ça se passe! …

 

France, le pays si doux pour les super-riches !

08:11 Publié dans Actualités, Economie, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : inégalités, fiscalité, impôts | | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.