Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04 octobre 2011

Arnaud Montebourg : Des guerres pour rien

4.gif

Des stratégies de destruction et distraction massives. En faisant de l'immigration et de l'intégration le problème principal de nos sociétés occidentales, les droites ont trouvé une arme de destruction et de distraction massives. On voudrait nous faire croire qu'une minorité différente et non intégrée pose problème, mais la réalité de notre France n'est pas dans l'opposition entre les Français d'origines diverses. Elle est dans l'opposition entre une élite qui a confisqué le pouvoir et l'argent et une France des gens ordinaires, qui connaît partout les mêmes difficultés à gagner sa vie, éduquer ses enfants, à vivre en sécurité, quelle que soit sa religion et la couleur de sa peau. J'ai été admis il y a quelques mois aux urgences de mon hôpital.

 

52/ Rendre le pouvoir aux élus locaux pour l'attribution du logement social

La gestion des logements sociaux doit faire l'objet d'un travail de dosage permanent, assurant le mélange des classes moyennes, des populations immigrées nouvelles arrivantes, des familles ouvrières de la première génération arrivées à la retraite, des fonctionnaires municipaux ou d'Etat. Ce travail est difficile, car il doit conduire à rejeter des demandes de logements auprès de familles de la même origine qui désirent se rapprocher les uns des autres, et inciter certaines familles françaises ou des familles d'origine étrangère installées en France de longue date à rester dans ces quartiers afin d'assurer la cohabitation et la mixité. Ce travail a pour objet d'éviter également que les écoles et les collèges ne soient que la traduction de la ségrégation spatiale et ethnique qui se réalise naturellement sur son territoire urbain. Ce pouvoir a été retiré aux élus, ces travailleurs infatigables des territoires qui en sont aussi les meilleurs connaisseurs. Il faut le leur rendre et fixer un impératif de mixité d'origines et de conditions sociales. 

 

53/ Briser le conformisme des règles d'urbanisme afin d'imaginer la ville du futur

Cela passe par le mélange des nouvelles constructions de petits immeubles de logement social avec les grands habitats à démolir ou à humaniser.

 

54/ Créer un ministère d'Etat chargé de coordonner et répartir les services publics sur nos territoires

Ce ministère aura pour mission d'organiser la mixité et le vivre ensemble, mais aussi de mener des programmes de concorde publique en se posant comme un interlocuteur fixe, fiable et capable de nouer une relation de confiance avec les élus locaux, et de rétablir les services publics dans les territoires relégués et abandonnés.

 

55/ Reconnaître la possibilité d'un traitement différencié pour les territoires et populations qui ont le plus de difficultés à vivre ou survivre

C'est une mesure d'équité et de salut public.

 

56/ Ecrire l'histoire partagée des deux rives de la Méditerranée

Susciter un grand programme plurinational de recherches pluridisciplinaires aux fins d'écrire une " histoire partagée " entre nos anciennes colonies et la France amenant à mieux connaître cette part de nous-mêmes. Historiens, sociologues, philosophes, écrivains seront ainsi amenés à contribuer et à écrire ensemble, et par-delà les rives de la Méditerranée (et les océans), notre passé commun.

 

57/ Mieux valoriser la diversité dans notre société

Cela passe notamment par le développement de l'enseignement de l'arabe et des langues étrangères de l'immigration.

 

58/ Donner le droit de vote aux élections locales aux populations étrangères installées depuis longtemps

Il s'agit de leur reconnaître par là leur pleine participation à la vie locale.

 

59/ Autoriser des statistiques de toutes les diversités strictement encadrées et exclusivement réservées à la recherche en sciences sociales

Elles se feront sur une base anonyme, auto-déclarative, facultative, et sans constitution de fichier.

 

60/ Promulguer une loi sur "équité en matière d'emploi qui instaure le suivi (monitoring) de certaines populations soumises à discriminations fréquentes

Pour chacune d'entre elles (minorités visibles, femmes, personnes handicapées ... ), les entreprises devront fournir des données sur les embauches, les cessations d'emploi, les promotions, l'éventail des salaires et la distribution des postes professionnels. A ces résultats seront conditionnées les attributions de marchés publics.

 

61/ Constituer un islam de France en formant les imams

Ceci suppose que les prédicateurs soient par préférence de nationalité française ou intégrés dans la société française, que des écoles d'enseignement du Coran puissent en conséquence exister sur le territoire national et intègrent dans ses enseignements les lois et valeurs de la République.

 

62/ Organiser les conditions de financement du culte musulman dans le respect de la loi de 1905

Il nous faudra ainsi assurer la transparence du financement de la construction des lieux de culte.

 

63/ Rendre solennel l'accueil et le contrat d'intégration

Il s'agit par là de préciser les droits et devoirs de tous, migrant comme Etat.

 

64/ Régulariser les personnes actuellement présentes sans droit de séjour sur le territoire national en contrepartie de conditions individualisées d'intégration

Ces conditions porteraient notamment sur l'apprentissage de la langue, les conditions de logement et de vie, les délais du futur regroupement familial et le respect de nos lois.

 

65/ Donner la possibilité aux employeurs de demander la régularisation de leurs travailleurs sans papiers

Ceci permettrait de faire cotiser ces travailleurs aux régimes sociaux.

 

66/ Pouvoir faire appel à des travailleurs immigrés en fonction de nos besoins non-pourvus

En contrepartie du respect de la loi, les employeurs doivent pouvoir faire appel des travailleurs immigrés en fonction de leurs besoins non pourvus par le marché du travail.

 

67/ Mettre le développement de l'immigration légale au service de l'attractivité de notre économie en attribuant des visas permanents

Ces visas permanents (pour une durée limitée) permettront des allers et venues entre pays d'origine et France. Cela attirerait les migrants qualifiés sans les couper de leurs pays d'origine, et permettrait donc le co-développement.

 

68/ Délivrer des permis de travail provisoire aux migrants, leur permettant d'être employés dans la légalité

Ce permis donnerait aux autorités la possibilité d'examiner la capacité et volonté du bénéficiaire à faire la preuve de son mérite et de son envie de partager les valeurs de la société française.

 

Pour en savoir plus : arnaudmontebourg2012.fr

08:00 Publié dans Actualités, Economie, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : primaires, montebourg | | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.