Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22 novembre 2011

FMI : perseverare diabolicum...

images.jpeg

Le FMI a-t-il tiré tous les enseignements de la crise ?

 

Le propre d’une organisation efficace est d’apprendre de ses erreurs. Or le FMI, dans un rapport sur l’économie chinoise propose  à Pékin de contenir les « risques en libéralisant ses marchés financiers pour accorder plus d'autonomie aux investisseurs, aux banques commerciales et à la banque centrale ».

 

Il est vrai que depuis 2008, on a récolté tous les bénéfices de la libéralisation des marchés financiers depuis 30 ans ! Quelle efficience dans l’allocation des capitaux !

 

Quand on a un marteau dans la tête, on voit tous les problèmes en forme de clous.

 

L’économie chinoise connaît des difficultés, mais ce n’est sûrement pas en libéralisant els marchés financiers qu’on les résoudra. Le premier problème est sans doute la faiblesse de la consommation intérieure chinoise qui ne représente que 34% du PIB contre 70% dans les pays occidentaux. Cela est dû à la faiblesse des salaires des travailleurs chinois, mais aussi à la faiblesse de la protection sociale qui les conduit à mettre de côté une partie de leur maigre pécule en cas de coup dur. Cette épargne accumulée concourt à développer les bulles spéculatives, notamment dans l’immobilier. Bulles spéculatives entretenues par une croissance excessive du crédit.

 

De plus, l’économie chinoise doit faire face à une inflation de l’ordre de 5%, qui contribue à rogner les augmentations de salaires que les salariés parviennent à obtenir. Les entreprises chinoises seront-elles conduites à augmenter encore les prix pour maintenir leurs marges ? Ce qui entretiendrait l’inflation et conduirait les salariés à revendiquer de nouvelles hausses de salaires…

 

Développer la consommation intérieure, renforcer la protection sociale, dégonfler la bulle immobilière, éviter la spirale inflationniste…Les enjeux de l’économie chinoise sont énormes et on voit mal en quoi les préconisations du FMI pourraient être d’une quelconque utilité. Leur application pourrait même conduire à mettre en place les conditions d’une nouvelle catastrophe…

PP

 

08:00 Publié dans Actualités, Economie, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fmi, finance, crise, libéralisation | | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.