Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08 septembre 2013

L'Observateur des inégalités, n°111, septembre 2013

Pourquoi la gauche doit augmenter les impôts

Après avoir réduit les impôts au profit des plus aisés, la France se lance dans une suicidaire baisse des dépenses. La démagogie fiscale règne. L’alternative est un effort national. Le point de vue de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités.

lire l'article ...

 

Les jeunes d’outre-mer : d’énormes difficultés scolaires

10 % de jeunes ont de très importantes difficultés scolaires en France. Mais les écarts sont marqués entre les territoires : 5 % des moins de 18 ans sont dans ce cas en Haute-Savoie contre 48 % en Guyane et 75 % à Mayotte. Une analyse de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités. Extrait du Centre d’observation de la société.

lire l'article ...

 

« Les inégalités de revenus augmentent dans les pays de l’OCDE », entretien avec Maxime Ladaique de l’OCDE

L’OCDE vient de publier une étude qui montre l’impact des premières années de la crise économique (de 2007 à 2010) sur la distribution des revenus des personnes dans les pays de l’OCDE.

lire l'article ...

 

Prix « Jeunesse pour l’égalité » : c’est parti pour la deuxième édition !

L’Observatoire des inégalités est heureux de vous annoncer le lancement de sa deuxième édition du prix « Jeunesse pour l’égalité », un concours destiné à donner la parole aux jeunes sur les inégalités et les discriminations.

lire l'article ...

 

Sans-domicile : que veulent dire les chiffres ?

L’Insee vient de communiquer les premiers résultats de sa seconde grande enquête, en une dizaine d’années, sur les sans domicile. L’institut compte 141 500 personnes sans domicile, soit une augmentation de près de 50 % en dix ans. Que signifient ces chiffres ? Le point de vue de Julien Damon.

lire l'article ...

 

Vacances des jeunes, les écarts s’accroissent

Si les vacances se sont démocratisées ces cinquante dernières années, un quart des jeunes de moins de 19 ans n’ont pas la possibilité de partir de leur domicile pendant les congés. Les écarts s’accroissent même entre les catégories sociales. Le tour de la question par l’Observatoire des inégalités.

lire l'article ...

 
Professions : qui gagne combien ?

Avec un salaire mensuel net de 4 000 euros en moyenne, les cadres supérieurs gagnent près de 2,5 fois plus que les employés et les ouvriers.


 
L’évolution des inégalités de revenus en Europe

Les inégalités de revenus augmentent en Europe depuis les années 2000 : le coefficient de Gini, qui était de 0,290 en 2000 est passé à 0,308 en 2010. Les écarts restent marqués entre pays. Mais les données d’Eurostat restent très approximatives.

lire l'article ...
 
 
Les plus grandes fortunes d’Europe en 2013

Les plus grandes fortunes d’Europe valent entre 16 et 40 milliards d’euros. En tête, l’Espagnol Amancio Ortega, propriétaire de Zara, suivi de la famille Kamprad à la tête de Ikéa (Suède) et le Français Bernard Arnault (LVMH).

lire l'article ...
 
Les salaires dans la fonction publique

Les salaires des agents de la fonction publique territoriale sont près de 1,4 fois inférieurs à ceux de la fonction publique d’Etat. Dans la fonction publique hospitalière, les cadres supérieurs gagnent près de trois fois plus que les employés et ouvriers.


 
Revenus et inégalités : le premier bilan de l’impact de la crise pour les communes

A Rennes, les revenus des plus riches ont augmenté de 5,5 % entre 2008 et 2011, ceux des plus pauvres ont diminué de 11,8 %. La crise creuse les inégalités, mais les moyennes nationales masquent des écarts encore plus importants au niveau local.

lire l'article ...
 
Les 10 plus grandes fortunes de France

Le patrimoine professionnel de Bernard Arnault (LVMH), première fortune de France, équivaut à 1,8 million d’années de Smic...

lire l'article ...
 


140 000 sans domicile en France

La France compte 140 000 sans domicile, selon l’Insee, dont 30 000 enfants. 9 % sont des sans abri. Un chiffre en forte augmentation par rapport à 2001.

lire l'article ...

09:14 Publié dans Actualités, Economie, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : inégalités, revenus, crise financière | | |  Facebook | | |

05 juillet 2013

Le Tour de France des inégalités

Article paru sur Alternatives Economiques


Le Tour de France est une formidable vitrine touristique pour l’Hexagone et la diversité de ses paysages. Mais derrière la carte postale, ce sont des territoires plus ou moins heurtés par la crise qui vont défiler sous les roues des coureurs. Car il n’y a pas que le relief qui est contrasté en France. La distribution des revenus l’est tout autant.

Quelles sont les villes traversées par le Tour les plus riches ? Celles qui comptent le plus de pauvres ? Celles qui ont perdu le plus de population ? Quelle est l’étape qui a subi la plus forte explosion du chômage ? Où les inégalités d’accès à l’emploi entre homme et femmes sont-elles les plus fortes ? Quels sont les territoires où se trouve la plus forte proportion de non-diplômés ?

Grâce à une série d’indicateurs et de graphiques animés, Alternatives Economiques vous propose de scruter les inégalités dans le sillage des cyclistes, en cliquant ici.

08:13 Publié dans Actualités, Economie, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : inégalités, chômage, revenus | | |  Facebook | | |

04 juillet 2013

L'Observateur des inégalités, n°110, Juillet 2013

Dépenses d’éducation : la France dépense-t-elle vraiment trop ?

Sur 14 pays riches comparables, la France est au dernier rang en matière de dépense par élève au primaire, au 11e rang pour l’enseignement supérieur et au 7e pour le secondaire. Un choix de société. Par Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités.

lire l'article ...

 

Ecole : comment rendre les notes plus justes

Le système de notation des élèves français est une évaluation injuste qui pénalise les élèves en difficulté. Pierre Merle, professeur de sociologie à l’IUFM et à l’université européenne de Bretagne propose des pistes d’évolution. Extrait de la revue « Regards croisés sur l’économie ».

lire l'article ...

 

Inégalités : quels enseignements du classement des communes ?

L’Observatoire des inégalités, le Compas et la Gazette des communes lancent un comparateur des villes en matière d’inégalités et de revenus. Quels enseignements tirer du classement des communes ? Les explications de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités.

lire l'article ...

 

Pauvreté et inégalités : des contrastes marqués entre territoires

Pauvreté et inégalités frappent de façon très variable les territoires, comme l’indiquent un grand nombre d’études réalisées par les délégations régionales de l’Insee. Des documents peu médiatisés, mais qui apportent souvent un éclairage inédit. Le panorama est dressé par Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités et consultant au Compas. Extrait du Centre d’observation de la société.

lire l'article ...

 

Revenus, inégalités : testez votre commune avec www.comparateur-territoires.fr

L’Observatoire des inégalités, le Compas et la Gazette lancent une nouvelle application qui permet de tester le niveau des revenus et des inégalités dans chaque commune de France sur www.comparateur-territoires.fr.

lire l'article ...

 

Enseignants, acteurs sociaux, l’exposition « Jeunesse pour l’égalité » est à votre disposition

L’exposition « Jeunesse pour l’égalité » proposée par l’Observatoire des inégalités, c’est 16 panneaux grand format qui présentent un panorama large des inégalités en France et dans le monde dans un langage simple.

lire l'article ...

 
Revenus : la France des territoires extrêmes
Le revenu médian varie de 2 300 à 58 000 euros selon les quartiers. Une présentation des données extrêmes par type de territoire.lire l'article ...
 
 

L’inégal accès au bac des catégories sociales
Globalement, les taux d’accès au bac augmentent, mais les enfants d’enseignants ont 14 fois plus de chances relatives d’avoir le bac que ceux d’ouvriers non-qualifiés.lire l'article ...
 



La pauvreté dans les régions
Le taux de pauvreté varie de 11,6 % en Bretagne à 19,7 % en Corse. Les régions du Nord et du Sud de la France sont les plus touchées.lire l'article ...
 


La pauvreté dans les départements
Le taux de pauvreté varie en France selon les départements de 4 % à près de 15 %. La pauvreté est plus forte au nord et au sud de la France.lire l'article ...
 


L’accès à la médecine inégalement réparti dans le monde
Cuba compte 672 médecins pour 100 000 habitants, l’Éthiopie n’en compte que trois. En haut de l’échelle, les pays riches se caractérisent par un nombre de médecins supérieur à 200 pour 100 000 habitants, en bas de l’échelle, les pays de l’Afrique subsaharienne en compte à peine 20 pour 100 000 habitants.lire l'article ...
 

Monde : un développement inégal
L’indice de développement humain (IDH) est de 0,694 dans le monde. Mais des écarts importants existent entre les continents et les pays. Cet indice atteint 0,888 dans les pays de l’OCDE en 2012 contre 0,475 en Afrique subsaharienne.lire l'article ...
 


L’évolution des revenus par habitant dans le monde
Depuis dix ans, les revenus par habitant augmentent davantage au sein des pays pauvres que dans les pays riches. Pour autant, un certain nombre de pays restent à l’écart de ce mouvement et les données moyennes sur les niveaux de vie par pays masquent les inégalités énormes à l’intérieur des pays.lire l'article ...
 


La répartition du patrimoine dans le monde
Moins de 10 % de la population mondiale détient 82 % du patrimoine mondial, alors que 3 % vont à 70 % des habitants. L’Amérique du Nord et l’Europe en possèdent 67 %.lire l'article ...
 




L’inégalité des revenus mondiaux
Le niveau de vie par habitant des pays de l’OCDE est trois fois plus élevé que la moyenne mondiale. Un habitant des États-Unis vit en moyenne avec 42 000 dollars par an, tandis qu’un Éthiopien vit avec 980 dollars par an.lire l'article ...

 

07:12 Publié dans Actualités, Economie, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : inégalités, revenus, éducation | | |  Facebook | | |

10 juin 2013

L'Observateur des inégalités, n°109, Juin 2013

BD, DVD, livres pour enfants : la portion congrue des héroïnes

Les filles et les garçons ne sont pas représentés à part égale dans la littérature et dans les films pour les enfants. Un tour d’horizon parmi les héros et héroïnes permet de mieux comprendre comment les stéréotypes se construisent. Par Nina Schmidt de l’Observatoire des inégalités.

lire l'article ...

 

Les « avantages » des salariés : privilèges ou acquis sociaux ?

Un certain nombre de salariés bénéficient d’avantages de la part de leur employeur. Privilèges ou amélioration de la condition salariale ? Le débat est ultra-sensible et se focaliser sur les privilèges constitue une façon de détourner le débat sur les inégalités de salaires. Une tentative d’éclaircissement par Valérie Schneider de l’Observatoire des inégalités.

lire l'article ...

 

La « crise » ou l’art d’échapper à la solidarité

Connaissez-vous un Français qui échappe à la « crise » ? Le mot est dans toutes les bouches : rien de tel que de se poser en victime pour échapper à un effort de redressement national. Le point de vue de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités. Tribune publiée par le Huffingtonpost du 22 mai 2013.

lire l'article ...

 

Contre les inégalités territoriales, il faut agir

La part des populations pauvres varie de un à sept au sein des plus grandes villes de France. Il est temps d’agir pour résorber les inégalités territoriales. Le point de vue de Hervé Guéry, directeur du Centre d’observation et de mesure des politiques sociales. Extrait de la Gazette.fr.

lire l'article ...

 

La place des femmes dans les manuels scolaires

Sur près de 3 500 personnages sexués répertoriés dans les manuels scolaires, on décompte une femme pour cinq hommes, selon deux études menées par le Centre francilien de ressources pour l’égalité femmes-hommes Hubertine Auclert. Ces deux études font le même constat de la sous-représentation des femmes et de la persistance des représentations stéréotypées dans les manuels scolaires. L’Observatoire des inégalités propose des extraits de ces rapports.

lire l'article ...

 

« La pauvreté ne reculera que si le chômage décroit », entretien avec François Chérèque, inspecteur général des affaires sociales

Le gouvernement a adopté un plan de lutte contre l’exclusion et la pauvreté en janvier 2013. Il contient 61 mesures de nature diverse qui vont de l’expérimentation de dispositifs d’insertion à la hausse de certaines prestations. Trois mois après, l’ancien responsable syndical, François Chérèque, chargé de suivre sa mise en œuvre, a remis ses premières observations au Premier ministre.

lire l'article ...

 

 

L’homophobie reste présente dans la société française

SOS homophobie a reçu 1 977 témoignages de victimes de discriminations du fait de leur orientation sexuelle en 2012.

lire l'article ...
 
L’aide sociale est fluctuante selon les départements

Les aides sociales versées par les départements varient de 347 euros par habitant dans l’Ain à 909 euros à la Réunion.

lire l'article ...
 
Niveau de diplôme et chômage dans les quartiers sensibles

Plus de la moitié de la population des quartiers en difficulté ne possède aucun diplôme contre 36 % des résidents hors de ces territoires. Cet écart a des répercussions directes sur le chômage, plus élevé dans les quartiers sensibles.

lire l'article ...
 
Les salaires augmentent avec la taille de l’entreprise

Le salaire mensuel brut moyen à temps complet varie en 2010 de 2 380 à 3 980 euros selon la taille de l’entreprise.

lire l'article ...
 
Le temps partiel subi en France

27 % des personnes en temps partiel souhaiteraient travailler plus. Essentiellement des femmes. Mais aussi plus de 40 % de jeunes, 37 % d’ouvriers contre 15 % de cadres supérieurs.

lire l'article ...
 
Les seuils de pauvreté en Europe

Le seuil de pauvreté à 60 % du revenu médian est de 1 013 euros par mois en Autriche contre 178 euros en Roumanie. Il est de 912 euros en Allemagne, de 574 euros en Grèce, soit près de deux fois moins.

lire l'article ...
 
La pauvreté en Europe

Le taux de pauvreté en Europe varie de 5,7 % à 16,9 % selon le seuil utilisé. A 60 % du revenu médian, le taux oscille de 10,5 % en Norvège à 21,8 % en Espagne. A 40 %, de 3 % aux Pays-Bas à 10 % en Espagne.

lire l'article ...
 
Le niveau des retraites selon le sexe

Les femmes qui ont exercé une activité professionnelle perçoivent une retraite de base inférieure de 21 % à celle des hommes. Tous régimes confondus, cet écart est de 42 %.

lire l'article ...
 
L’impact de la crise sur les niveaux de vie des catégories sociales

Un gain de 590 euros pour le niveau de vie des cadres supérieurs entre 2008 et 2010, une perte de 180 euros pour les ouvriers. La crise ne touche pas de la même manière toutes les catégories sociales.

lire l'article ...
 
Le niveau de vie des catégories sociales

Un peu plus de 4 000 euros par mois pour les professions libérales, aux alentours de 3 000 euros pour les cadres supérieurs et entre 1 400 et 2 000 euros pour les catégories populaires...Les niveaux de vie diffèrent du simple au double selon les catégories sociales.

lire l'article ...

 

15:01 Publié dans Actualités, Economie, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pauvreté, revenus, inégalités, chômage | | |  Facebook | | |

17 mai 2013

L'Observateur des inégalités, n°108, Mai 2013

"La mobilité sociale est en panne", entretien avec Camille Peugny, sociologue, maître de conférences à l’université de Paris 8

"La mobilité sociale est en panne", entretien avec Camille Peugny, sociologue, maître de conférences à l’université de Paris 8. Auteur de « Le destin au berceau. Inégalités et reproduction sociale », ed. Seuil-République des idées, 2013.

lire l'article ...

 

Journées de formation : "Comprendre les inégalités"

Journée de formation proposée par l’Observatoire des inégalités le mardi 11 juin 2013 (Paris 11e). Utilisez votre droit à la formation pour y assister.

lire l'article ...

 

Un espace dédié aux jeunes pour comprendre les inégalités. Entretien avec Nina Schmidt, responsable du "projet jeunes" à l’Observatoire des inégalités

Afin d’aider les jeunes à comprendre le monde qui les entoure et les mécanismes qui conduisent aux discriminations dont ils peuvent être l’objet, l’Observatoire des inégalités a inauguré un espace web dédié aux jeunes. Rencontre avec Nina Schmidt, responsable du projet jeunes à l’Observatoire des inégalités. Extrait du site Apprentis d’Auteuil.

lire l'article ...

 

La construction des inégalités entre filles et garçons à l’école maternelle

L’ école maternelle constitue un lieu de socialisation central dans la construction des inégalités entre les filles et les garçons. Une analyse de Véronique Rouyer et Yoan Mieyaa de l’Université de Toulouse 2 – Le Mirail.

lire l'article ...

 

 

Comment évoluent les très hauts revenus en France

Les 0,01 % les plus riches ont gagné 180 000 euros de revenus annuels supplémentaires entre 2004 et 2010. Un gain équivalent à treize années de Smic...

lire l'article ...
 

L’impact de la crise sur les niveaux de vie des catégories sociales

Un gain de 590 euros pour le niveau de vie des cadres supérieurs entre 2008 et 2010, une perte de 180 euros pour les ouvriers. La crise ne touche pas de la même manière toutes les catégories sociales.

lire l'article ...
 
Qui s’enrichit pendant la crise ?

Entre 2008 et 2010, les 10 % les plus pauvres ont perdu 520 millions d’euros, alors que les 10 % les plus riches se sont enrichis de 14 milliards.

lire l'article ...
 

L’évolution des inégalités de revenus en France

Les inégalités de revenus se sont accrues au cours des dix dernières années. Le revenu annuel moyen des 10 % les plus modestes s’est élevé de 400 euros entre 2000 et 2010, celui des 10 % les plus riches de 8 950 euros.

lire l'article ...
 
Obésité et milieux sociaux

Deux fois plus d’adultes obèses chez les artisans, commerçants, agriculteurs, ouvriers et employés que chez les cadres supérieurs. L’obésité ne touche pas de la même façon les catégories sociales.

lire l'article ...
 
De quel milieu social viennent les députés ?

A quand la parité sociale à l’Assemblée ? Employés et ouvriers représentent la moitié de la population active, mais seulement 3 % des députés.

lire l'article ...
 

Le patrimoine selon la catégorie sociale

Le patrimoine des cadres supérieurs est sept fois plus élevé que celui des employés ou des ouvriers : 214 000 euros contre 30 000 euros. Les inégalités de patrimoine entre milieux sociaux sont plus importantes que celles liées aux revenus.

lire l'article ...
 

Le patrimoine selon l’âge

La fortune s’accroît avec le temps. Le patrimoine des 50-59 ans est quatre fois plus élevé que celui des 30-39 ans, 203 000 euros contre 49 000 euros.

lire l'article ...
 

Patrimoine : qui possède combien ?

Les 10 % les plus riches possèdent 48 % de la fortune nationale. Les 50 % les moins fortunés en possèdent 7 %...L’inégalité des patrimoines est encore plus accentuée que celle des revenus.

lire l'article ...
 

La mobilité sociale en France

La moitié des fils de cadres supérieurs deviennent cadres supérieurs, contre un dixième des fils d’ouvriers. Les chances d’accès aux positions sociales sont loin d’être équivalentes.

lire l'article ...
 
Les minima sociaux en France

Près de 3,6 millions de personnes sont allocataires de minima sociaux, mais un peu plus de 6 millions de personnes au total en vivent...

lire l'article ...

 

16:36 Publié dans Actualités, Economie, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : inégalités, revenus, pauvreté | | |  Facebook | | |

11 mars 2013

L'Observateur des inégalités, n°106, Mars 2013

Inégalités hommes-femmes : les non-dits du 8 mars

50 % de femmes députées ou chefs d’entreprise, et alors ? Pour établir l’égalité hommes-femmes, il faut se poser la question de la façon dont fonctionne l’entreprise, la famille ou l’école. Le point de vue de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités.

lire l'article ...

 

Synthèse : les inégalités entre les femmes et les hommes en France

Les inégalités entre les femmes et les hommes se réduisent, mais on est encore loin d’atteindre l’égalité. Le tour de la question en France par l’Observatoire des inégalités.

lire l'article ...

 

Villes, périurbain, rural : quels sont les territoires les moins favorisés ?

Entre la ville, l’habitat périurbain ou rural, où les niveaux de vie sont-ils les plus élevés ? Le débat sur les niveaux de vie des territoires n’est pas nouveau. Extrait du Centre d’observation de la société.

lire l'article ...

 

Fonctionnaires : le mépris salarial continue

Depuis 2010, les fonctionnaires n’auront eu aucune augmentation générale. Le statut protecteur de la fonction publique justifie-t-il un tel mépris salarial ? Le point de vue de Noam Leandri, président de l’Observatoire des inégalités.

lire l'article ...

 

Synthèse : Les inégalités entre les femmes et les hommes en Europe

Les inégalités entre les femmes et les hommes se réduisent en Europe, mais nous sommes loin de l’égalité et les situations sont contrastées d’un pays à l’autre. Le tour de la question par l’Observatoire des inégalités.

lire l'article ...

 

Budget 2013 : bilan des mesures fiscales

La nouvelle majorité a décidé d’un certain nombre de mesures fiscales. Quel bilan peut-on en dresser ? L’analyse de Noam Leandri, président de l’Observatoire des inégalités.

lire l'article ...

 


Les inégalités de salaires diminuent-elles vraiment ?

Les inégalités de salaires diminuent sur longue période. Mais si l’on observe les années récentes et la situation des plus hauts salaires, la situation s’inverse.

lire l'article ...
 

2008-2011 : premières estimations de l’impact de la crise sur les revenus

Un gain de revenu de 7 900 euros pour les 1 % les plus riches entre 2008 et 2011 contre une perte de 24 euros pour les 5 % les plus pauvres. La crise frappe bien davantage les ménages les plus pauvres que les autres.

lire l'article ...
 
Qui s’enrichit pendant la crise ?

Entre 2008 et 2010, les 10 % les plus pauvres ont perdu 520 millions d’euros, alors que les 10 % les plus riches se sont enrichis de 14 milliards.

lire l'article ...
 


Qui part en vacances l’hiver ?

40 % des cadres partent en vacances en hiver au moins un an sur deux contre 9 % des ouvriers. Seuls 8 % des Français partent au ski au moins un an sur deux.

lire l'article ...

 
Les bidonvilles dans le monde

Un tiers de la population des pays pauvres vit dans des bidonvilles, soit plus de 860 millions de personnes dont les conditions d’habitat sont très précaires.

lire l'article ...


 
Les hauts revenus du show-biz et du sport dans le monde

Les revenus annuels du show-biz et du sport représentent pour certains près de 900 années de Smic en France, 17 000 années aux Etats-Unis...

lire l'article ...


 
Davantage de congés pour les cadres que pour les ouvriers

41 jours de congés annuels pour les cadres supérieurs contre 32 pour les ouvriers. Le nombre de jours de repos varient fortement selon la catégorie sociale, le secteur d’activité et la taille de l’entreprise.

lire l'article ...

 
Des catégories sociales inégales face au handicap

Les ouvriers ont 2,6 fois plus de risques d’avoir un handicap que les cadres supérieurs. Les conditions de travail expliquent une partie des écarts.

lire l'article ...
 


Le mal-logement en 2013

3,6 millions de personnes sont concernées par le mal-logement en France. 685 000 personnes n’ont pas de domicile personnel, 85 000 vivent dans une habitation de fortune, cabane, camping ou mobil home toute l’année...Beaucoup reste à faire pour que chacun dispose de conditions d’habitat dignes de ce nom.

lire l'article ...

 

09:44 Publié dans Actualités, Economie, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : inégalités, revenus | | |  Facebook | | |

08 février 2013

L'Observateur des inégalités, n°105, Février 2013

Pourquoi le gouvernement renonce à réformer les impôts

La réforme fiscale n’aura pas lieu. Essayer de comprendre le renoncement du gouvernement permet d’analyser les difficultés de la gauche à rendre l’impôt plus juste et plus efficace. Le point de vue de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités.

lire l'article ...

 

Nette augmentation de la pauvreté en France, selon Eurostat

Entre 2008 et 2011, le nombre de pauvres a augmenté en France entre 400 000 et un million selon les définitions, d’après les données publiées par Eurostat. Les premières victimes de la crise sont les jeunes et les personnes peu qualifiées.

lire l'article ...

 

L’enseignement professionnel victime de l’académisme à la française

L’enseignement professionnel paie cher la survalorisation des disciplines académiques et la dévalorisation des savoirs appliqués au sein du système éducatif français. L’opinion de Vincent Troger, sociologue de l’éducation.

lire l'article ...

 

www.jeunes.inegalites.fr : un nouvel espace pour les jeunes

L’Observatoire des inégalités lance son espace dédié aux jeunes, avec des fiches thématiques, des vidéos, une nouvelle et plein de choses à venir.

lire l'article ...

 
 

Concours de clips vidéo prix "Jeunesse pour l’égalité"

Le prix "Jeunesse pour l’égalité" est terminé ! Nous avons reçu 57 films : pour une première, c’est un succès ! Découvrez les lauréats.

lire l'article ...

 

 


 

Salaires : êtes-vous riche ou pauvre ? Nouvelles données 2010

 

L’outil de l’Observatoire des inégalités pour vous situer dans la hiérarchie des salaires en France. La moitié des salariés touchent moins de 1 673 euros, selon les données de l’Insee pour 2010. Et vous ?

lire l'article ...

 

Les inégalités de salaires hommes-femmes : état des lieux

A temps plein, les hommes gagnent 31 % de plus que les femmes. Tous temps de travail confondus, l’écart est de 37 %...

lire l'article ...

 

L’évolution des inégalités de salaires entre hommes et femmes

Avec la généralisation de l’emploi féminin et l’élévation de leur niveau de qualification, les écarts de salaires entre les femmes et les hommes se sont réduits. Mais depuis 15 ans la situation stagne.

lire l'article ...

 

L’état des lieux des inégalités de salaires en France

Les 10 % des salariés les moins bien rémunérés touchent au mieux 403 euros par mois, les 10 % les mieux rémunérés touchent au minimum 2 967 euros.

lire l'article ...

 

Les minima sociaux en France

Près de 3,6 millions de personnes sont allocataires de minima sociaux, mais un peu plus de 6 millions de personnes au total en vivent...

lire l'article ...

 

Les pratiques culturelles selon les catégories sociales et les revenus

70 % des cadres supérieurs ont visité un musée au moins une fois dans l’année contre 20 % des ouvriers. La catégorie sociale et le niveau de vie conditionnent toujours les pratiques culturelles.

lire l'article ...

08:00 Publié dans Actualités, Economie, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : inégalités, salaire, revenus, fiscalité, impôts | | |  Facebook | | |

28 janvier 2013

Prêter sa maison : un moyen de lutte contre la pauvreté ?

 

Alors que le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault a présenté en début de semaine son « plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale », deux informations ont retenu mon attention... La première concerne un riche avocat américain, Tony Tolbert, qui a prêté pour un an sa maison à une famille de sans-abris. La seconde (JT de France 3, le reportage commence au bout de 20 minutes) nous apprend qu’un entrepreneur lyonnais, Alain Sitbon, a investi deux millions d’euros de ses deniers personnels pour construire des villages d’ « algecos » pour les plus démunis.

 

Que l’on ne se méprenne pas sur mon propos, je n’ai pas l’intention de critiquer ces deux initiatives. Je trouve cela formidable que des « riches » se préoccupent de la situation des plus pauvres…et surtout agissent ! Les deux millions d’euros de Mr Sitbon sont mieux employés de cette façon que s’il avait investi dans un complexe hôtelier de luxe aux Seychelles, ou parié sur des produits dérivés sur les denrées alimentaires ! Mais combien faudrait-il de Tony Tolbert aux Etats-Unis et d’Alain Sitbon en France pour aider tous ceux qui en ont besoin ? Comment assurer que leurs initiatives individuelles ne sont pas redondantes ? Sur quels critères choisir les bénéficiaires de ces aides ? Même si elle traduit la prise de conscience de la gravité du problème de la pauvreté, cette nouvelle forme de charité ne peut le résoudre.

 

« Vous voulez les pauvres secourus, moi je veux la misère supprimée », écrivait Victor Hugo dans Quatre-Vingt-Treize. Là réside toute la différence entre la juxtaposition d’actions individuelles, si louables soient-elles, et l’action publique qui seule peut prendre en compte toutes les dimensions de la question.

 

La première de ces dimensions est la façon dont sont perçus les pauvres. Le plan présenté par le gouvernement est très clair : « c’en est fini de la dénonciation de la paresse ou de la malhonnêteté des ménages modestes. Les personnes en situation de pauvreté ou de précarité veulent s’en sortir, le sens des politiques sociales est de les y aider. » On est loin des propos outranciers de Laurent Wauquiez, stigmatisant le « cancer de la société française» que constituaient à ses yeux « dérives de l'assistanat ». Certes, la fraude sociale existe, mais elle est sans commune mesure avec la fraude fiscale qui coûterait entre 60 et 80 milliards d’euros par an à l’Etat.

 

Il convient aussi de prendre en compte la nature et la dimension du problème de la pauvreté. Le plan est très clair à ce sujet : « face à l’ampleur et à la diversité des situations de pauvreté, on ne peut plus continuer à considérer les pauvres et les précaires comme une minorité marginale, peu ou prou responsable de sa situation. » Selon la définition habituellement retenue (seuil de pauvreté à 60% du revenu médian), il y avait en France 8,6 millions de pauvres en 2010, soit 14,1% de la population française. Depuis 2008, plus de 780 000 hommes et femmes sont venus grossir leurs rangs. Devant un phénomène aussi massif, comment peut-on imaginer qu’il puisse être le résultat de (mauvais) choix individuels ? Comment ne pas voir les tristes résultats de la crise, voire d’un système économique de plus en plus  inégalitaire ?

 

Une fois ces principes posés, il faut agir en combinant mesures d’urgences et des mesures de fond. La première des mesures d’urgence consiste à revaloriser le RSA socle, aujourd’hui de 475 euros par mois pour une personne seule. Le plan du gouvernement prévoit un rattrapage de 10%...d’ici 2017. Pourquoi ne pas faire ce rattrapage dès maintenant ? Impossible en période de disette budgétaire, me répondront les gens « responsables » ! Au fait, combien cela coûterait-il ? 10% de 475 euros, cela fait 47,5 euros soit 570 euros par an. Appliqué aux 1,4 million de bénéficiaires, cela donne environ 800 millions d’euros. Finalement, ce n’est pas si énorme, comparé par exemple aux 20 milliards du pacte de compétitivité. Mais les minima sociaux français sont déjà les plus généreux d’Europe ! Pas si évident que cela, car selon une étude de la Drees de 2006, la France était moins généreuse que ses principaux voisins européens. Et cela n’a pas dû s’améliorer car, alors qu’en 1988 le RMI représentait 50% du SMIC, le RSA socle n’en représente plus que 42% en 2012.

 

Si la revalorisation des minima sociaux est nécessaire, elle ne saurait être suffisante. Il est nécessaire de renforcer les filets de sécurité, mais si l’on veut voir la « misère supprimée », il faut agir sur ses causes profondes. La première de ces causes est bien sûr le chômage. Un emploi à temps plein au SMIC « suffit » à sortir de la pauvreté. Existe-t-il des solutions miracles pour créer des millions d’emplois en période de croissance faible ? Non, mais il serait intéressant d’explorer certaines pistes aujourd’hui balayées d’un revers de main. La réduction du temps de travail en fait partie. Comme le rappelle le mensuel Alternatives Economiques : « Si on abaissait le temps de travail des Français au niveau de celui des Néerlandais, on pourrait espérer créer 15 % de postes supplémentaires, soit quelque 3,4 millions d'emplois. »

 

Mais lutter contre la pauvreté, c’est aussi faire en sorte qu’elle ne se transmette pas au sein de la famille. Les enfants pauvres ont quatre fois plus de chance de connaître l’échec scolaire que les autres, et donc une plus grande probabilité d’entrer dans la spirale infernale de la pauvreté. Le système éducatif a donc un rôle important à jouer dans la lutte contre la pauvreté. Pour cela, il convient de mettre l’accent sur l’école maternelle et élémentaire où se décident pour le plus grand nombre l’échec ou la réussite du parcours scolaire. On ne peut que se féliciter que l’école élémentaire fasse partie des sept grands axes du projet de refondation de l’école présenté par le Ministre de l’Education Nationale, Vincent Peillon. C’est une contribution importante à la lutte contre la pauvreté, qu’il faudrait compléter par un plan visant à rattraper le retard en matière de places d’accueil dans des structures collectives pour les enfants de moins de 3 ans.

 

Entre 1998 et 2008, le revenu global des ménages après impôts et prestations sociales s’est accru de 260 milliards d’euros. Les 10% les plus riches ont capté 31,7% de ce montant, les 10% les plus pauvres devant se contenter de 2,8%...soit 11 fois moins ! Logiquement, les 10% les plus riches sont les seuls à avoir vus leur part de la richesse nationale augmenter sur cette période. Et la tendance est la même en 2009 et 2010…Est-ce vraiment bon signe pour la lutte contre la pauvreté, et plus globalement pour la justice sociale ? N’est-il pas temps de remettre les « pendules à l’heure » avec une grande réforme fiscale qui corrige ces dysfonctionnements manifestes ?

 

La pauvreté touche aujourd’hui une personne sur sept. Elle fait en quelque sorte partie de notre société. On ne pourra pas lutter contre elle par des mesures isolées. Le plan du gouvernement va dans le bon sens en refusant de stigmatiser les pauvres et en s’attaquant à la pauvreté en tant que problème global. Mais la victoire contre ce fléau nécessite une transformation de fond de notre société qui ne pourra avoir lieu qu’en mettant en place des politiques novatrices dans de nombreux domaines : emploi, éducation, fiscalité…


PP

11:13 Publié dans Actualités, Economie, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pauvreté, inégalités, revenus, éducation | | |  Facebook | | |

06 janvier 2013

L'Observateur des inégalités, n°104, Janvier 2013

Mariage homosexuel, inégalité et injustice

Le débat sur la légitimité du mariage homosexuel porte, au fond, sur la légitimité de l’homoparentalité. Le refus de reconnaître juridiquement l’un et l’autre ne constituerait-il pas un cas manifeste de discrimination ? Une analyse de Patrick Savidan, professeur de philosophie sociale et politique à l’Université de Poitiers.

lire l'article ...
 

La crise pointe la fragilisation de la jeunesse et le creusement des inégalités. Entretien avec Francine Labadie, de l’Injep.

Le premier rapport biennal de l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire en tant qu’Observatoire de la jeunesse et des politiques de jeunesse Inégalités entre jeunes sur fond de crise pointe la fragilisation accrue de la jeunesse et le creusement des inégalités au sein de cette population.

lire l'article ...


 
Inégalités de revenus : l’évolution 2000-2010

Les inégalités de revenus, mesurées par le niveau moyen de chaque tranche de 10 % de la population, sont encore plus importantes que les données habituelles ne le laissent penser. Une analyse de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités.

lire l'article ...
 
 
 
La ségrégation culturelle du territoire s’accentue

La ségrégation culturelle du territoire a augmenté entre 1999 et 2008. C’est dans les communes où la part des diplômés était la plus élevée que celle-ci a le plus augmenté. Au niveau des quartiers, la ségrégation s’accroît surtout dans les territoires les plus défavorisés. Une analyse de Louis Maurin. Extrait de la note d’information Compas études.

lire l'article ...
 


Les revenus démesurés des grands patrons et des cadres dirigeants

Les patrons les mieux rémunérés de France touchent entre 400 et 1 500 années de Smic par an... Et encore, sans tenir compte de tous leurs avantages.

lire l'article ...
 

Qualité de vie et logement dans les zones urbaines sensibles

56 % des habitants des zones urbaines sensibles ont une mauvaise image de leur quartier. 16 % considèrent leurs conditions de logement insuffisantes ou très insuffisantes.

lire l'article ...
 

Les 10 plus grandes fortunes de France

Le patrimoine professionnel de Bernard Arnault (LVMH), première fortune de France, équivaut à 1,6 million d’années de Smic...

lire l'article ...
 


Comment évoluent les très hauts revenus en France

JPEGLes 0,01 % les plus riches ont gagné 100 000 euros de revenus annuels supplémentaires entre 2004 et 2009. Un gain équivalent à huit années de Smic...

lire l'article ...
 
 
L’évolution du taux de chômage selon l’âge

De 1975 à 2010, le taux de chômage a été multiplié par quatre pour les 20-24 ans et par trois pour les 45-49 ans. Depuis 2008, la crise a particulièrement touché les plus jeunes. Le taux de chômage des moins de 25 ans atteint désormais un niveau record en France.

lire l'article ...
 
 
Le taux de pauvreté selon le sexe et l’âge

Le taux de pauvreté féminin était de 8,1 % en 2010, tous âges confondus, contre 7,4 % pour les hommes.

lire l'article ...
 

Le niveau de vie des catégories sociales

Près de 4 000 euros par mois pour les professions libérales, aux alentours de 3 000 euros pour les cadres supérieurs et entre 1 300 et 2 000 euros pour les catégories populaires...Les niveaux de vie diffèrent du simple au double selon les catégories sociales.

lire l'article ...
 
 
L’évolution des inégalités de revenus en France

Les inégalités de revenus se sont accrues au cours des dix dernières années. Le revenu annuel moyen des 10 % les plus modestes s’est élevé de 400 euros entre 2000 et 2010, celui des 10 % les plus riches de 8 950 euros.

lire l'article ...
 

La pauvreté augmente chez les jeunes mais aussi chez les seniors

10,8 % des 18-29 ans sont considérés comme pauvres en 2010, au seuil de 50 % du revenu médian, contre 7,8 % de l’ensemble de la population en moyenne. Le nombre de pauvres augmente chez les jeunes, mais aussi chez les plus âgés.

lire l'article ...
 

En bref

La Bretagne moins touchée par la pauvreté et les inégalités de revenus
Avec un revenu médian déclaré par personne de 1 540 euros par mois, un taux de pauvreté de 11,2 (...)
20 décembre 2012


Les femmes assurent les trois quarts du travail domestique

Les Français consacrent en moyenne deux heures par jour à faire la cuisine, la vaisselle, le (...)
13 décembre 2012


Naissance du laboratoire des stéréotypes hommes-femmes

18 % de la population pense qu’à la naissance le cerveau des garçons et des filles sont (...)
10 décembre 2012


Pollution et inégalités sociales

Les populations modestes résident plus souvent dans les quartiers les plus pollués mais ce (...)
6 décembre 2012

 

08:00 Publié dans Actualités, Economie, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : inégalités, pauvreté, salaires, revenus, chômage | | |  Facebook | | |

24 décembre 2012

Le grand écart

Un billet paru sur le blog de Denis Clerc...

Pas très joyeux en ces périodes de fêtes, mais malheureusement, la situation actuelle n'est pas un cadeau...


L’Insee vient de mettre en ligne les résultats détaillés de son enquête sur les revenus fiscaux et sociaux des ménages de France métropolitaine. Je ne reviendrai pas sur ce que (je l’espère) tout le monde sait déjà : la progression du nombre de personnes en situation de pauvreté (+ 500 000) entre 2009 et 2010, après + 300 000 entre 2008 et 2009. La crise a donc fait 800 000 victimes de plus.


Ce que je voudrais souligner, c’est que, entre 2009 et 2010, toutes les catégories de la population ont vu leur niveau de vie baisser, plus ou moins sensiblement, à l’exception d’une seule : les 5 % les plus riches ont connu une amélioration de 1,3 % (en euros constants). Surtout, si l’on prend un peu de recul, et que l’on compare les chiffres 2010 avec ceux de 2009, on s’aperçoit que le dixième le plus pauvre a vu sa part dans le revenu de l’ensemble des ménages reculer, celle-ci passant de 3,9 % à 3,5 %, tandis que, au contraire, la part du dixième le plus riche a bondi de 23,4 % à 24,9 %. Dans l’un et l’autre cas, les modifications peuvent paraître faibles. Mais, portant sur un revenu total de près de 1400 milliards d’euros, cela représente des sommes considérables. Si l’on fait le calcul, les « riches » ont capté en huit ans 21 milliards de plus grâce à cette déformation de la répartition du revenu. Quant aux pauvres, ils ont perdu 5 milliards. En gros, ils ont remboursé leur RMI/RSA, tandis que les plus riches encaissaient environ 3 fois les dépenses consenties au titre du RSA. Et l’on entend encore, en écho persistant, la voix d’un Laurent Wauquiez dénonçant « l’assistanat » : sans doute estimait-il que l’on est encore trop bon pour les pauvres, et que ces 5 milliards qui leur ont été piqués n’étaient pas encore assez.


Va-t-il falloir que des gens meurent de faim (certains meurent déjà de froid) pour que l’opinion comprenne que les victimes de la crise se trouvent en rang serré dans les rangs des pauvres, et qu’elles n’ont qu’un désir : avoir un emploi leur permettant de vivre dignement ? Deux constats chiffrés suffiront. Le premier, dans la  tranche des 30-39 ans, ceux qui, dans leur grande majorité, travaillent. Entre 2009 et 2010, le dixième le plus favorisé de cette tranche d’âge a vu son niveau de vie (en euros 2010) progresser de 7 %. Et le dixième le moins favorisé de cette même tranche d’âge l’a vu reculer de 7 % également. Quant au deuxième constat, parmi les 15 ans et plus, on trouve 6,4 millions de personnes en situation de pauvreté. Enlevons les retraités : il reste alors 5 millions de personnes d’âge actif. Qui sont-elles ? Des personnes en emploi pour 1,9 millions, des chômeurs pour 1 million. En d’autres termes, sur ces millions de personnes, les trois cinquièmes sont en emploi ou en recherche d’emploi. Et l’on voudrait laisser penser que les personnes en situation de pauvreté sont majoritairement des assistés qui n’en foutent pas la rame, comme le sous-entendait le Figaro-Magazine du 4 juin 2011, avec une couverture au titre explicite (« La France des assistés ») et une photo d’un homme confortablement endormi dans un hamac ?


Si je voulais être méchante langue, je ferais évidemment un lien entre la progression des revenus des riches et la baisse de ceux des pauvres : plus les riches sont riches, plus la crise appauvrit le pays tout entier. Je crois bien que je vais finir par être méchante langue.

08:00 Publié dans Actualités, Economie, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pauvreté, revenus, inégalités, crise financière | | |  Facebook | | |